7 versets pour celles qui sont attristées

« Pour tous ceux qui vivent il y’a de l’espérance ; et même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort. » Ec 9 :4
« Femme, pourquoi pleures-tu ? » (Jn 20 :11-18)

Telle est la question du sauveur adressée à Marie Madeleine devant le tombeau au matin de la résurrection, alors qu’elle n’arrivait pas à retenir ses larmes de désespoir.

Devant ce tombeau elle s’est sans doute souvenue de l’expérience de son salut, de la miséricorde et la grâce infinie de Dieu ; elle qui a été délivrée d’une sévère emprise diabolique. Elle s’est sans doute remémoré aussi l’histoire de sa conversion, son cheminement à la suite de Jésus son maître et des derniers évènements qui lui ont ravi cet être si cher à son cœur.

Elle pleurait de désespoir à cause de son « tout ». Elle pleurait parce qu’elle s’est sentie démunie avec le départ de son sauveur. Elle pleurait de l’absence du sauveur. Il était sa vie, son espoir, son chant, son tout.

Alors Jésus fit une apparition pour la consoler et la rassurer qu’il n’était pas mort mais vivant. Il la rassura de sa permanente présence. Elle pouvait désormais essuyer ses larmes et devenir un témoin, le 1er témoin de la résurrection. Aujourd’hui, c’est à toi que le Seigneur s’adresse. FemmEsprit, pourquoi pleures-tu ?

Il me demande de te dire qu’il y’a encore de l’espérance pour toi, si Jésus-Christ est Seigneur et Sauveur de ta vie. Pour ceux qui connaissent intimement le Seigneur Jésus comme Marie Madeleine, il n’y a rien d’impossible. Rien n’est définitivement scellé ; tout peut changer en un clin d’œil. Je ne sais pas ce que tu as perdu et qui te chagrine. Peut-être que face aux situations que tu traverses, DIEU te semble lointain. Il te semble qu’il t’a oublié. Jésus te dit, ‘’Je suis vivant ; ne crains rien’’. Tous les bouleversements, ces chamboulements ne font que te conduire à une nouvelle dimension, une vie nouvelle : ta renaissance.

Regarde ce que Job 14 :7-8 dit : « Un arbre a de l’espérance : quand on le coupe, il repousse, il produit encore des rejetons ; quand sa racine a vieilli dans la terre, quand son tronc meurt, dans la poussière, il reverdit à l’approche de l’eau, il pousse des branches comme une jeune plante ». S’il existe de l’espérance pour un arbre, il en existe davantage pour toi qui a été racheté au prix du sacrifice du Fils de DIEU notre Seigneur Jésus-Christ. Même si tu es laissée pour morte, desséchée, vieillie, flétrie, ratatinée, tu bourgeonneras à nouveau, tu reverdiras, tu repousseras avec vigueur, tu porteras du fruit pour peu que tu ne sois déracinée.

Fortifie tes racines spirituelles par la prière, la lecture et la méditation de la Parole, la communion avec le Saint-Esprit. Tant que tes racines demeureront bien enracinées dans le sol (en DIEU), au temps marqué, tel à cet arbre, il enverra son eau (la plénitude et la puissance du Saint-Esprit) pour te redonner vie.

Fortifie-toi ! Prends courage et garde ton espérance vivante, car elle ne sera pas vaine. Le DIEU de toute consolation ne t’abandonnera jamais. Si tu es très abattue, accablée par le découragement et la peur, voici 7 versets bibliques qui te soutiendront certainement et t’apporteront du réconfort :

  • Apocalypse 21 :3
    « Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu.  »
  • Lamentation 3 :55-56
    « Du fond de la fosse, j’ai fait appel à toi, et tu m’as entendu. Ne ferme pas l’oreille à mes soupirs, à mes cris de détresse ! »
  • Psaume 40 :1-4
    « J’ai mis tout mon espoir en l’Éternel. Il s’est penché vers moi, il a prêté l’oreille à ma supplication. Il m’a fait remonter du puits de destruction et du fond de la boue. Il m’a remis debout, les pieds sur un rocher, et il a affermi mes pas. Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, un hymne de louanges pour chanter notre Dieu. »
  • Ésaïe 41 :10
    « Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t’affermis ; oui, je t’aide, je te soutiens de ma main victorieuse. »
  • Matthieu 11 :28
    « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et, moi, je vous procurerai le repos. »
  • Psaume 46 :2
    « Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. »
  • Ésaïe 62 :1
    « Pour l’amour de Sion je ne me tairai point, pour l’amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, jusqu’à ce que son salut paraisse, comme l’aurore, et sa délivrance, comme un flambeau qui s’allume. »

Telle Marie-Madeleine repartie joyeuse annoncer la nouvelle de la résurrection, le Seigneur vient également à ta rencontre pour t’illuminer de sa joie. Il entend toujours et répond toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.