Tu n’es pas maudite, tu es choisie

La Conférence FemmEsprit a eu lieu le 24 Août 2019. Un moment glorieux dans la présence de Dieu! Il nous a visités, restaurés, ranimés, parlés. Les mots sont faibles pour exprimer notre reconnaissance. La louange, les témoignages, l’atmosphère, Dieu était présent à chaque moment.

Je suis intervenu dans le panel et mon thème basé sur mon témoignage était :

tu n’es pas maudite, tu es choisie.

Les 5 dernières années avaient été très difficile. Pour résumer

J’ai du m’occuper d’un membre de ma famille qui était malade

Juste au moment où les choses semblaient s’améliorer, Dieu m’a demandé de faire des études bibliques pour lesquelles je n’avais aucun soutien financier.

Entre les cours à temps plein, les week end ou je travaillais, une absence de vacance depuis 5 ans, ma santé m’a lâché. Mais j’étais convaincue que je devais continuer à avancer et à servir Dieu.

S’en est suivi une période de sécheresse financière qui m’a empêché de payer mon loyer pendant plusieurs mois. Personne ne pouvait m’aider. Pour manger, c’était une personne qui avait à cœur de me soutenir, qui me donnait 100€ fidèlement. C’était le seul véritable revenu sur lequel je pouvais compter.

Les frais de la conférence 2018 avait considérablement augmenté et j’ai utilisé l’argent de mes remplacements d’été pour que FemmEsprit ne doive rien à personne.

Je pensais qu’en déménageant, Dieu allait me faire rencontrer mon Boaz et rien. À droite, à gauche, en bas, en haut c’était le désert. Désert financier, désert émotionnel, désert familial, désert dans ma santé. Je suis sortie d’un épuisement professionnel, pour entrer dans les problèmes de santé familiale pour finir dans un désert ou je ne savais pas comment en sortir. C’était au point où je me demandais si j’allais devoir vivre dans ma voiture en plein hiver. Je devais étudier, mais il y avait tellement de choses que c’était difficile de se concentrer.

Tout était un combat.

Quand le moment des examens scolaires arrivait, la pression financière augmentait, les oppressions spirituelles augmentaient. À 3h du matin, j’avais un point dans la poitrine qui me réveillait, une boule qui ne partait pas et je devais gérer toute seule.

Certains pourraient te dire que c’est pas normal, tu as un péché que tu dois confesser, tu dois passer par la délivrance ou qu’il faut rentrer dans la prière de combat spirituel, dans le jeûne.

Mais pour Job, c’était juste que Dieu savait qu’il était capable de supporter une telle épreuve. Il n’avait pas à faire de combat spirituel, de jeûne particulier et il n’avait pas péché. Il devait simplement s’attendre à la délivrance de l’Éternel.

Pour mon cas, il y avait tellement de choses qu’à certains moments il fallait que jeûne, dans d’autres cas, je devais prendre autorité ou encore demeurer dans le calme et la confiance en m’attendant à la délivrance du Seigneur.

J’ai appris une chose durant cette période, je n’étais pas maudite, j’avais été choisi par Dieu pour une mission qui me dépassait et les épreuves, les difficultés étaient ce que Dieu avait choisi d’utiliser pour faire émerger en moi la femme qu’il voyait et qui n’avait rien à voir avec celle que j’étais.

Si tu veux voir mon témoignage et l’intégralité de la conférence tu peux la visionner pour 13€ en cliquant ICI

Les difficultés sont quelques fois les mains du divin potier qui te façonne en une femme que ton environnement, ton éducation, ta famille, l’église ou tu es, ne voit pas. Il faut celui qui dispose les temps et les circonstances pour utiliser chaque élément pour faire émerger la femme qu’IL voit quand il te regarde.

Si tu traverses une telle période, sache que tu n’es pas maudite. Dieu t’a choisi pour une mission qui te dépasse et ce que tu traverses te prépare à la vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.