Coup de cœur et interview de Sunita Lowinski #1

Je chante avec elle au sein de Gospel Team sous la direction de Sabrina Belmo. Et justement Sabrina faisait un show case et lui a proposé de faire sa première partie.
Une très belle soirée en perspective ou j’avais le plaisir d’encourager une amie, et une petite sœur pour moi. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, j’aimais déjà sa voix mais j’ai découvert ses compos et j’en suis tombée littéralement amoureuse. Je les fredonne tous les jours à la maison (enfin une phrase ou deux ;)). J’ai donc décider de vous la présenter ! Mesdames et Messieurs Sunita Lowinski !

Vous pouvez déjà découvrir sa 1ère compos en cliquant sur le lien vidéo ci dessus.

INTERVIEW

1) Tu as choisi de faire ton mini «show case» sous le thème du Gospel avec des rythmes caribéens and soul. Qu’est ce qui t’as poussé à faire un show 100% Gospel ?

Je dirai que depuis toute petite, je baigne dans le milieu Gospel, arrivé vers l’adolescence je me suis intéréssée à «la soul», «au r’nb», «au jazz», «au reggae», «au dancehall», jusqu’à ce que je découvre la soul jazz caribéene, et là je suis vraiment tombée sur le charme de cette musique tout en gardant l’état d’esprit Gospel, parce que c’est un état d’esprit qui rejoint ma foi et mes expériences de tous les jours avec Dieu.

2) Il semble que ta foi soit au centre de ta vie,raconte nous ta première expérience avec Dieu? Quand as tu été consciente de son existence et dans quelle circonstance?

Alors très jeune, je n’avais pas de bonne pensées vis à vis de moi même, et aussi de la vie en générale,la vie me dégoutait.
Avec mes parents ca n’allait pas trop, j’étais très a l’écart à la maison, je faisais « mes affaires » toute seule et si je ne sortais pas, je m’enfermais dans ma chambre coupé de tout le monde à la maison. J’avais l’habitude d’aller à l’église avec mes parents sans savoir réellement pourquoi ,j’y allais parce que je les suivait mais je ne voyait pas ce que Dieu pouvait m’apporter de plus. Un jour j’en ai eu marre et j’ai refusé d’aller à l’église avec mes parents,c e qui n’avait pas arranger la situation entre nous.
J’aimais beaucoup ma mère, jusqu’à aujourd’hui d’ailleurs, ca pouvait arrivé qu’on reste des heures et des heures à discuter. Et à l’époque j’avais un petit copain, et ma mère jugeait qu’il n’était pas quelqu’un de bien pour mo sans compter le fait que j’étais trop jeune….etc enfin tout ce qu’une mère peut dire lorsqu’elle veut protéger sa fille. Mais moi je ne voyais pas les choses du meme œil,très jeune on a tendance à croire que nos parents veulent nous empêché de vivre, et tout cela n’arrangait pas les choses et avait installé un froid entre nous. Mais ce que je ne savais pas c’est que dans le secret ma mère priait pour moi, et dans le naturel la prière faisait son chemin. Dieu permettait des situations ou de jours en jours je voyais les choses de manière plus claire.

J’étais amoureuse c’est vrai mais cette situation n’arrangait pas le malêtre que je ressentais au fond de moi, il y avait souvent des problèmes entre nous qui empiraientt ma situation, jusqu’a ce que je comprenne qu’il fallait que je prenne un décision. Ce n’était pas facile parce que je l’aimais, mais je savais que c’était pour mon bien et mon épanouissement. Je n’avais pas la force d ‘arrêter cette relation et je demandais de l’aide à Dieu jusqu’à ce qu’il permit une occasion de le faire.

Et depuis cela, je constatait que les liens entre ma mère et moi se renouaient au fur et à mesure. Un jour elle en a profité pour m’inviter à un séminaire qu’il y avait pendant une semaine à l’église, sur le coup je n’est pas accepté, et elle a insisté jusqu’au week end, et la je lui ai dit «Si je viens c’est pour toi». Arriver au séminaire la prédication est tombée en » plein milieu de mon jardin », tout ce que je vivais c’était tout ce qui était préché, et c’est à partir de là que je me suis vraiment accrochée à Dieu et compris pas mal de choses sur ma vie. Aujourd’hui lorsque ca ne va pas je sais vers qui me tourner.

3) Quelles sont les dernières lecons que Dieu a enseigné à la femme que tu es?

Il n’y a pas très longtemps de cela j’ai retenu qu’il ne faut pas bruler les étapes, je dirais ne pas aller plus vite que Dieu, parce que si Dieu instaure certains préceptes c’est parce qu’il sait ce que cela peut engendrer après.

J’ai aussi retenue qu’il faut apprendre a voir les choses, les situations, et les personnes avec le regard de Dieu. Ce n’est pas évident pour nous en tant qu’ être humain, ce n’est pas facile pour moi de gérer mes émotions, mais j’apprends à gérer tout cela avec l’aide de Dieu.

4)La chanson que j’ai choisi est «mizik», de quoi parle t’elle et qu’elle à été ta source d’inspiration?

Alors dans le morceau «Mizik»j’ai voulu parler de ce que représentait la musique dans ma vie.
Je fait une métaphore entre la musique et La vie avec Dieu en disant : «Chaque jour avec toi est une musique et les épreuves de la vie sont des refrains, Dieu tu es une composition». C »est de la justement que je puise toute mon inspiration, de chaque jour que Dieu fait qui raconte chacunes des histoires différentes et aussi les épreuves qu’il me permet de traverser et tout cela crée des compos.

Pour suivre l’actu de Sunita vous pouvez lui demander en amie sur con compte facebook en cliquant ICI.

RDV la semaine prochaine pour l’interview n°2 et une autre découverte 🙂

Médhie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.