Sois libérée de ton passé !

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici toutes choses sont devenues nouvelles. » 2 Co5 :17

Beaucoup de chrétiens, en dépit de leur conversion et de la justice qu’ils ont acquis par leur foi en Jésus-Christ, sont toujours dominés par le remords et la culpabilité des péchés commis avant d’être acceptés dans la famille de Dieu ou pendant leur marche chrétienne. Ceci les empêche de jouir du véritable pardon, de la restauration, bref de la vraie liberté en Christ.

SI tu fais partie des personnes rongées par ces deux vers, puisses-tu être renouvelée dans ton intelligence, pendant que tu lis cet article, et trouver définitivement la paix.
Dépasser le remords et la culpabilité

Que ce soit avant la conversion ou pendant la marche chrétienne, il arrive que l’on chute. Gloire soit rendue à DIEU, dès lors que nous reconnaissons et confessons humblement nos torts, il nous accorde la grâce de son pardon et restaure notre âme. C’est ce qu’entraine la repentance, cet indispensable pour rétablir la communion avec DIEU.

La repentance se caractérise par « un sentiment profond, sincère, douloureux, que, par notre péché, nous avons offensé DIEU lui-même et porté atteinte à sa sainteté et à sa gloire ». Elle est tout le contraire du remords et de la culpabilité.

Une personne repentante reconnait et regrette son péché. Elle reconnait, surtout, avoir fait offense à DIEU et se promet de changer pour désormais Lui plaire. Dès qu’elle reçoit et accepte le pardon, cette dernière veille désormais sur sa conduite et son offense est derrière elle. L’apôtre Paul pouvait dire : « oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi, je poursuis ma course vers le but pour remporter le prix attaché à l’appel que Dieu nous a adressé du haut du ciel dans l’union avec Jésus-Christ. » Phi 3 :14

Une personne qui a du remords est une personne qui souffre non seulement d’avoir mal agi, mais ressasse tout le temps son péché et voudrait ne pas l’avoir commis. S’il était possible de gratter le souvenir de ce péché, elle l’aurait fait pour se sentir juste. Elle est incapable d’accepter son passé. Elle peut ou non avoir la conscience d’avoir offensé DIEU, mais sa souffrance est d’abord tournée vers sa propre personne. « C’est moi qui ai fait ça ? », « ça ne me ressemble pourtant pas », « comment ai-je pu tomber si bas ? ». Elle a conscience qu’elle n’est pas sa faute et souffre, donc, de ce qu’elle n’est pas.

Tandis que le remords fait souffrir le coupable parce qu’il lui rappelle et il sait qu’il n’est pas ce qu’il a fait, la culpabilité laisse croire au sujet qu’il est sa faute. Cette identification à son péché lui fait perdre de vue sa réelle identité. La culpabilité entraine un sentiment d’illégitimité, de honte. C’est un jugement, une violence contre soi-même, le déni de soi-même. Le remords et la culpabilité rendent impossible l’expérience du pardon et de la restauration véritable ; il faut donc s’en libérer. Comment ?

  • Renouveler son intelligence

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité » 1Jn1 :9

« Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » nous disent les écritures en Ro3 :23

Il n’y a pas un seul juste. Personne. Même ceux qui t’accusent de ce péché qui te fait courber l’échine. Mais, voici ce que déclare la parole de Dieu en Colossiens 1:21 « Or vous, autrefois, vous étiez exclus de la présence de DIEU, vous étiez ses ennemis à cause de vos pensées qui vous amenaient à faire des œuvres mauvaises ; mais maintenant, Dieu vous a réconciliés avec lui par le sacrifice de son Fils qui a livré à la mort son corps humain, pour vous faire paraître saints, irréprochables et sans faute devant lui »

Bien-aimée dans le Seigneur, quand tu nais de DIEU, c’est-à-dire quand tu te repens de tes fautes, les confesses et accepte Jésus dans ta vie par la foi, tu es saint.e, juste, sans reproche devant DIEU.
Note ceci : Christ a porté ton jugement 2000 ans plus tôt. Par sa mort, il a payé tes dettes. Le châtiment qui t’était destiné à cause de tes péchés est retombé sur lui. L’acte par lequel le diable t’accuse, il l’a déchiré et l’a cloué à la croix par sa mort. Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Ro 8 :1).
Si DIEU ne te condamne pas, pourquoi te condamnes-tu toi-même sachant que tu es juste en Christ ? Est-ce l’avis de DIEU qui compte ou celui des hommes te concernant qui compte ?

« C’est par lui [Jésus] que tout homme qui croit est acquitté de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas être acquittés par la Loi de Moise. » Actes13 :39

Bien aimée, si tu as confessé le Christ, s’il est réellement ton Sauveur et ton Seigneur, ne doute jamais de ta sainteté quels que soient tes manquements. Si tu chutes, relève-toi, repens-toi et va vers ton Père céleste pour être pardonnée puis restaurée et poursuis ton chemin.Ne donne plus accès ni aux hommes ni à Satan de manipuler ton esprit ; encore moins toi-même. Si tu peux comprendre la splendeur de ta position en Christ et renouveler ton intelligence, tu pourras facilement saisir le pardon de DIEU et te libérer de tous poids.

  • Accepter le pardon de Dieu par la foi

« Je ne tiendrai plus compte ni de leurs péchés, ni de leurs fautes. » He10 :17

En réalité, le véritable défi du chrétien n’est pas l’enfermement dans le piège du remords et de la culpabilité, mais la difficulté à accepter le pardon de DIEU.
DIEU accorde dans l’immédiat son pardon et purifie en ôtant la souillure produite par le péché à quiconque se repent et confesse son péché. Cette action de DIEU est justifiée, car Christ a pleinement pourvu à notre pardon grâce à son sacrifice. Il n’y a plus d’offrande supplémentaire.

« […] parce que Jésus, son Fils, a versé son sang, nous sommes purifiés de tout péché » 1 Jn1 :7

« Car il a apaisé la colère de Dieu contre nous en s’offrant pour nos péchés—et pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. » 1 Jn2 :2

Ainsi, par l’œuvre de la croix, chaque croyant jouit d’une conscience pure, parfaite en ce qui concerne la culpabilité et le châtiment du péché.

« Par une offrande unique, en effet, il a rendu parfaits pour toujours ceux qu’il purifie du péché. Or, lorsque les péchés ont été pardonnés, il n’est plus nécessaire de présenter une offrande pour les ôter » He 10 : 14,18

Lorsque nous avons prononcé la prière du pécheur, nous avons eu la foi que DIEU nous a accepté dans sa famille. Que cette même foi soit exercée lorsque nous demandons le pardon de nos fautes. Nous devons croire que DIEU nous l’accorde réellement. Il ne s’agit pas d’une adhésion intellectuelle, mais que notre cœur puisse épouser entièrement cette grâce ; alors remords et culpabilité s’envoleront.
Ne doute plus de l’efficacité du sang de Jésus, de la perfection de l’œuvre qu’accomplie la grâce en toi. Laisse ton esprit et ton cœur s’imprégner de la vérité suivante: « Il n’y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » Ro 8 :1

Bien aimée de DIEU, tiens ferme face aux intimidations du diable et aux propos des accusateurs des frères quel qu’aient été tes transgressions. Ne laisse pas ton passé te retenir. DIEU a un bel avenir plein d’espérance pour toi.

« Qui accusera les élus de Dieu ? Dieu lui-même les déclare justes. Qui les condamnera ? Le Christ est mort, bien plus : il est ressuscité ! Il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous. » Ro 8 :33-34

L’amour de DIEU est plus fort que toutes tes offenses réunies. Tu n’es pas ta faute et tu n’as pas à te réduire à ta faute. Avoir du remords et/ou culpabiliser ne supprime pas ton péché et ne te rend pas plus juste. Seul le sacrifice de Jésus rend possible le pardon et la restauration. Libère maintenant tout poids de ta conscience.
DIEU t’a pardonné en Christ et par Christ ; pardonne-toi et avance…en veillant sur ta conduite.

La paix de DIEU te soit accordée !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.