Pour les femmes, faire l’amour commence d’abord dans la tête

0 118

Nous poursuivons notre challenge de 6 mois pour retrouver une sexualité épanouie dans le cadre du mariage. Je commencerais en récapitulant ce que nous avons vu ensemble depuis le mois de Janvier. Dans un premier temps nous avons vu que nous devions avoir une compréhension biblique de la sexualité dans le mariage, mais également l’importance d’avoir une bonne image de soi et de nos époux. J’ai également donné des pistes afin de garder un état d’esprit propice au flirt, aux jeux afin de préparer la soirée avec son époux.

Dans les prochaines semaines nous rentrerons plus en profondeur et nous aborderons le thème des préliminaires, de l’orgasme et bien plus encore !

Principe de base de libido féminine : La femme doit être mentalement impliquée Cliquez pour tweeter

Permettez-moi de commencer par quelques notions de base que beaucoup d’hommes et de femmes ne comprennent pas sur la libido féminine : si nous ne sommes pas mentalement impliqués, nos corps ne suivront pas. Si nous sommes distraites par quelque chose, alors il est difficile d’être d’humeur à faire l’amour. C’est exactement le contraire des hommes, dont les corps réagissent souvent aux stimulis visuels même s’ils sont distraits et ne veulent pas penser au sexe. La plupart des hommes réagissent presque automatiquement ; Les femmes doivent décider de réagir.

J’ai souvent entendu dire que les hommes sont semblables à des micro-ondes et les femmes sont comme des cuisinières, insinuant que les hommes peuvent être très rapidement prêt à faire l’amour, tandis que pour les femmes ça prend un peu plus de temps. Mais je pense que l’analogie est fausse parce qu’elle implique que les femmes finiront toujours par avoir envie. La vérité est qu’il n’y a aucune garantie. Un homme peut faire exactement la même chose à sa femme croyant que ça la conduirait à l’extase comme la soirée d’hier, mais aujourd’hui, il se peut qu’elle soit allongée en pensant : « Dépèche-toi d’en finir parce que je veux dormir. » Alors que les femmes peuvent certainement exciter leurs maris, les hommes ne peuvent pas le faire complètement pour nous. Nous contrôlons l’interrupteur. C’est nous qui devons décider de participer, ce qui n’est pas toujours facile.

Considérez ce scénario, que j’ai partagé avec Paul Byerley de The Generous Husband, dans un post invité récent:

Vous entrez dans votre chambre à coucher pour trouver votre mari qui vous attend avec un regard du style « Es-tu prête ? ». Vous souriez, et vous vous déshabiller alors qu’il regarde avec appréciation. Vous le rejoignez dans le lit et commencez à vous embrasser. Et puis tout à coup, de nulle part, vous le repoussez et dites :

« Penses-tu que Michelle devrait laisser tomber le piano ? Elle ne l’apprécie pas et ça nous coûte 20 $ par semaine pour les leçons, et tout un mardi soir. Nous pourrions prendre cet argent et aller voir un film en famille et passer du temps de qualité ensemble à la place ! « 

Qu’est-ce qui vient de se passer ? Avez-vous décidé que vous ne vouliez pas avoir des rapports sexuels ? Il y a fort à parier que votre époux soit déçu parce qu’il pensait que la soirée irait dans une autre direction et maintenant vous avez fait un détour.

J’avais l’habitude de penser que quand je me lançais dans un grand monologue juste au milieu des préliminaires que cela signifiait qu’inconsciemment, j’essayais de repousser mon mari. Mais au fil des années, j’ai réalisé que c’est le contraire. Je ne peux vraiment pas faire l’amour, si j’ai beaucoup de choses à gérer dans ma tête. Si je ne les règle pas, elles font irruption à des moments inappropriés comme l’exemple suscité. Mon corps ne se met pas brusquement en action comme pour mon mari. Je dois me mettre dans l’ambiance, anticiper ce que nous faisons, et me concentrer afin de m’ouvrir au plaisir. Comme la plupart des femmes, le sexe pour moi commence dans ma tête.

S'il y a trop d'autres choses dans ma tête, mon corps ne sera pas en mesure d'entrer dans le jeu. Cliquez pour tweeter

S’il y a trop d’autres choses dans ma tête, mon corps ne sera pas en mesure d’entrer dans le jeu. Une partie de la préparation pour le grand événement consiste à vider ma tête de toutes les choses qui me prennent « le chou ». Quand j’ai pu en parler, je suis ouverte à autre chose.

Il y a un autre élément à cette envie de parler. Comme nous l’avons déjà dit, les hommes font l’amour pour se sentir aimés, tandis que les femmes doivent se sentir aimées pour faire l’amour. En d’autres termes, pour les hommes, faire l’amour est une façon de vérifier et de s’assurer que tout est va bien dans la relation. Quand nous faisons l’amour, ils le ressentent comme : Elle m’accepte, elle m’aime et veut être avec moi.

Pour les femmes, cependant, nous devons sentir cette acceptation, cet amour, d’où la nécessité pour nous d’avoir le sentiment que nos hommes comprennent nos cœurs. C’est pourquoi la conversation est si essentielle à la libido d’une femme. Elle a besoin de sentir qu’elle est comprise, mais elle a aussi besoin de sentir qu’elle est écoutée par rapport à sa to do list du lendemain, ses soucis au sujet des enfants …

La conversation, la communication est essentielle à la libido d'une femme. Cliquez pour tweeter

Donc, si vous voulez avoir une sexualité épanouie, PARLEZ. Parlez plus tôt dans la soirée pour qu’elle se sente aimée, et aussi pour qu’elle ait une chance de régler toutes les choses qui sont dans sa tête. Et les femmes, si vous avez beaucoup de soucis de type «logistique» – comme comment vais-je gérer mon temps et tout faire ? – discutez avec votre mari, aussi, parce qu’il peut être en mesure de comprendre certaines choses et de vous aider.

Et les gars, si vous lisez ceci, comprenez que l’envie de votre femme de parler ne signifie absolument pas qu’elle vous rejette ou qu’elle ne vous désire pas. C’est sa façon de mettre son esprit en ordre et de la vider de toutes ses préoccupations afin qu’elle puisse réellement se concentrer et profiter de ce moment de sexualité intense avec vous.

Challenge n°13

Discutez ensemble de la possibilité d’élaborer de nouvelles habitudes pour vous permettre de discuter l’un avec l’autre plus tôt dans la soirée. Vous pouvez peut-être faire une promenade après le diner ? Vous pouvez vous blottir l’un contre l’autre dans le canapé durant 15 minutes et discuter ? Pourquoi pas garder un planificateur près du lit afin qu’ensemble, vous puissiez voir pour un partage plus équitable des tâches afin qu’elle soit moins inquiète ? Il faut 21 jours pour développer une habitude, mais commencez celle-ci aujourd’hui: trouver régulièrement, quotidiennement le temps de PARLER.

Cela peut ne pas sembler sexy, mais avant que nous puissions passer à la façon de vraiment profiter du sexe, votre femme doit absolument être prête dans sa tête, et cela signifie traiter avec le stress du jour. Donc, faites-en une habitude ; vous y trouverez votre compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour faciliter et améliorer votre navigation sur le site. Bienvenue sur le Magazine FemmEsprit Accepter En savoir plus